Tribune

23 octobre 2018 - Nous sommes une famille d’entreprises : les Sociétal Natives, capables de faire face aux défis de demain, de travailler en réseau et de connaître des succès à l’international.

L’actualité place l’entreprise au cœur des débats avec la présentation de la loi PACTE au Conseil des Ministres le 23 mai prochain. Cette loi veut, entre-autre, mettre en exergue la notion de « raison d’être » de l’entreprise en parallèle à la définition de son objet social. Parce que l’entreprise incarne plus qu’une recherche de réussite économique, on assiste à une prise de conscience collective et législative qui s’accélère avec cette initiative : une bonne nouvelle pour notre écosystème !

Mais cette prise de conscience n’est pas une nouveauté. Elle s’inscrit dans la droite ligne d’une longue évolution des esprits sur le rôle et la place de l’entreprise dans nos sociétés.

Nous sommes de nombreux dirigeants à travailler et à agir depuis longtemps pour que la recherche du profit, absolument nécessaire à la réussite de l’entreprise, aille de pair avec le développement social. Et pour beaucoup d’entre nous, exercer notre première responsabilité sociétale sur les communautés d’individus qui constituent nos entreprises, cela a été un choix. Cette « façon d’être innée » est même sans doute ce qui fait que nous existons et que nous obtenons des résultats. Bref, c’est ce qui fait que nos entreprises sont résilientes aux crises et agiles.

La recette est simple : convaincus qu’il faut développer l’économique et le social en même temps, animés par une vision de long terme initiée par les actionnaires et partagée par tous, nous croyons que le projet d’entreprise est gagnant quand la communauté que constitue l’entreprise s’épanouit et plus précisément quand chacun en son sein ressent la capacité qu’il a de progresser à titre personnel.

Il s’agit d’une véritable culture d’entreprise : oui, notre singularité permet d’entretenir l’indispensable éthos de confiance et s’appuie sur la volonté partagée de développer l’employabilité de chacun. Nous savons attirer de jeunes talents et travailler en innovation ouverte. Confiance et liberté sont au cœur de nos organisations.

Nous sommes une famille d’entreprises : les Sociétal Natives, capables de faire face aux défis de demain, de travailler en réseau et de connaître des succès à l’international. Nous sommes le maillage   dont notre économie a besoin ,tel un Mittelstand 4.0!

Dans ces sociétés petites, moyennes ou grandes, familiales ou non, nous avons une « façon d’être » commune entre toutes. Demain, nous saisirons l’opportunité de la loi PACTE de Bruno Le Maire et Delphine Gény-Stéphann pour être compris et reconnus comme une catégorie d’entreprises à part entière.